L’argument choc pour ne pas acheter de fans (Facebook)



Parce que c’est irrespecteux envers vos clients, prospects, visiteurs, …
Et ça se voit ! Facebook à modifier les insights de votre page et certains sont accessibles à tous.

L’annonceur

Le brief : je veux un engouement massif sur ma page Facebook pour montrer que je suis le meilleur, que mon projet soulève les foules, que c’est le délire, que ….

Le rugby a de l avenir

Eh, c’est vrai que ce projet en jette ! 3 833 likes, c’est qu’il doit y avoir un contenu particulièrement riche et interessant pour mobiliser autant les riverains de la région et les fans de rugby aussi.

Et puis, 5 430 personnes qui en parlent, faut que j’y aille moi aussi

Les géo-Likes

La géolocalisation des likes, insight proposé par Facebook pour mieux comprendre sa communauté

insights Facebook

C’est quoi la Most Popular City ?

Most Popular City

Tiens, on dirait que les services de ventes de fans oublient de préciser que les fans ne sont pas intéressés par le contenu de la page et ne constituent absolument pas des futurs clients. Ou alors ils sont supers motivés.

trajet Evry Dhaka

Conclusion

Désormais, lorsqu’un client vous dira « je veux des fans sur ma page » et « je suis disposé à les acheter s’il le faut », vous disposez d’une preuve irréfutable de l’ineptie de sa demande et d’arguments à faire valoir pour lui éviter de gaspiller son argent.

 

L’origine de cet article se trouve sur reflets.info : « Havas délocalise le rugby Français »

Je vous recommande sa lecture. Et si vous êtes dans une réflexion de mise en place d’un programme social marketing, vous comprendrez pourquoi vous devez travailler avec des agences dont l’ADN est le social marketing. C’est à dire celles qui placent les consommateurs au centre de vos projets et non avec celles qui sont formatées à la communication traditionnelle et à la publicité push. J’ai fondé Up2Social sur cette philosophie user centric.