10 simples conseils aux agences RP pour contacter les blogueurs

Word PR.Wooden cubes on magazineJ’ai exactement 2 634 messages d’agence RP ou de responsable RP dans ma boite de réception.

Etant blogueur (et pas journaliste) par passion et pour partager mon expérience professionnelle, je suis (sur)sollicité pour publier les dernières super-méga-innovantes et pertinentes informations d’entreprises toutes plus merveilleuses et leaders les unes que les autres sur leur (même) secteur, chacune proposant bien évidemment le plus topissime produit révolutionnaire du monde, que dis je, de l’univers ou service qu’on a jamais vu avant de part la galaxie dans laquelle nous vivons.

Je fais partie des blogueurs qui ne vivent pas de leurs blogs. Si je prends ne serait-ce que Consonaute comme exemple, c’est pour moi un moyen de créer de la visibilité sur mon expertise digitale et m’appliquer ce que je recommande à mes clients. Ma ligne éditoriale est donc assez simple à évaluer par un pro des RP dont le job est de trouver des relais de visibilité COHERENT et en PHASE pour leurs clients. Ah oui, moi je ne suis pas payé pour bloguer, une agence RP est payée par son client pour obtenir gratuitement de la visibilité pour ce dernier.

J’avais déjà publié sur le sujet : Les relations blogueurs : qui sont ils, comment les contacter et collaborer ?  et surtout Les agences de RP ne savent pas parler aux blogueurs (certaines seulement)

Le pire, c’est quand votre email atterrit dans une base de données de blogueur ou d’influent (la bonne blague) : les communiqués pleuvent !

Les 10 conseils pour contacter les blogueurs

Après analyse des 2 634 messages, j’en ai tiré 10 conseils que je vous livre ici. Certains sont vraiment basiques, et pourtant peu suivi. Comme le premier …

  1. Dites « Bonjour »
  2. Présentez vous, nous ne nous connaissons peut être pas encore
  3. Expliquez le contexte de votre message (vous savez, le pourquoi du comment vous nous envoyez votre demande)
  4. Précisez ce que vous attendez de nous, le call-to-action (bien qu’on s’en doute un peu)
  5. Ne vous écrivez pas à vous même. Autrement dit, ne nous mettez plus en cci (oui ça se voit, et ça signifie : mass mailing)
  6. Ne nous transférez pas votre email, les contenus transférés sont cachés (notamment sur gmail), donc vous envoyez un message « vide »
  7. Ne vantez pas la parfaite adéquation de la ligne éditoriale du blog avec les cibles de votre client quand votre offre est en complet décalage. D’ailleurs, vous ne lisez pas le blog, donc la ligne édito …
  8. N’envoyez pas que votre communiqué de presse en pdf en pièce jointe avec un message vide
  9. Ne copiez collez pas le communiqué de presse « brut de décoffrage » dans le corps de l’email pour le mettre aussi en pièce jointe
  10. Dites merci et au revoir

Ceci dit, ce n’est pas des plus constructif comme article, j’en ai bien conscience.

Il serait temps de passer à la dimension suivante. Une base de données qualifiée (un blogueur, une ligne édito, ses attentes, le meilleur moyen de contact. Twitter par exemple pour un blogueur, c’est une bonne idée), un outil de routage professionnel (en plus, vous saurez qui a ouvert votre message pour le relancer), allez j’ose même vous proposer un CRM.

Je devrais peut être me pencher sur un livre blanc pour rendre l’approche « relations blogueurs » plus efficace pour les agences RP qui veulent toucher ces « relais d’influence ». Y aurait-il d’autres blogueurs dont la boite emails reçoit les mêmes messages et qui voudraient s’associer à a rédaction de ce livre blanc ?

Crédits photo : © Deyan Georgiev Fotolia, banque de photos, d’images vectorielles et videos libres de droits


Recevoir les dernières publications chaque matin à 8h00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.