Sony crée le dialogue dans son email

      Aucun commentaire sur Sony crée le dialogue dans son email

Voilà une excellente initiative de Sony dans l’email annonçant son nouveau produit : l’Xperia active
Sony Ericsson - Découvrez le Xperia active (20111026)

Je ne parle pas de la construction de l’email dans son ensemble qui me semble perfectible car beaucoup trop de texte à lire avec une mise en page qui manque de dynamisme.

Ce qui m’intéresse plus particulièrement, c’est l’encart situé en bas à droite.

Sommes nous dans le vrai ?

Une approche « user centric » et particulièrement bien amenée qui amorce un dialogue entre la marque et le lecteur.
Au lieu de demander frontalement « mettez à jour votre profil », Sony profite du contenu de son message pour susciter l’intérêt du lecteur en se mettant à son écoute.
Avec une question qui sous-entend une (petite) remise en question de la marque. « Sommes nous dans la lignée de ce que vous attendez ? ».

J’aime -non, je ne veux pas dire que je like sur Facebook-, disons plutot j’apprécie comme ça plus d’ambiguité. J’apprécie donc cette approche qui rend la marque plus proche du consonaute. Un zeste d’humilité et de proximité qui fait du bien : « Est ce que moi, Sony tout puissant, je me trompe sur vous ? »

La suite du message est cohérent avec l’accroche (la question) et l’objectif d’obtenir des informations pour qualifier le téléphone possédé est bien construit :

  • le problème : reconnaissance du manque de certitude
  • la solution : demande d’aide pour obtenir l’information convoitée
  • le bénéfice client : meilleure information dans le futur

J’ai juste un bémol sur l’utilisation du pronom personnel. Pourquoi vouvoyer dans la question et tutoyer dans le texte. La cohérence voudrait que ce soit l’un ou l’autre.

Et vous, vous le mettriez à jour votre profil si on vous le demandait ainsi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.