La Pertinence – ou Comment vos Contacts se jetteront sur votre Email

pertinence De nos jours, avoir une adresse email c’est un peu comme jouer à Space invaders – qu’on le veuille ou pas, l’email fait son chemin jusqu’à la boite de réception.

Les recherches montrent qu’une adresse email moyenne reçoit 65 emails par jour (BtoB/BtoC confondu). Il n’est pas difficile d’en conclure que nombre de ces emails finissent dans la corbeille sans même y avoir jetté un oeil.

Comment remédier à cela ? Être pertinent. Mais bon, plus facile à dire qu’à faire … du moins avant.En tant que consommateurs, comment considérez-vous un email qui vous présente une liste de produits dont un téléphone en promotion que vous avez acheté la semaine dernière. De même, vous habitez en Afrique du Sud et vous recevez une invitation à un évènement qui a lieu en Suède.

La phrase à retenir : Le bon message à la bonne personne au bon moment

La bonne personne

La première chose dont vous avez besoin pour cela est une base de données où stocker toutes les informations de vos clients, prospects et autres destinataires. Plus vous avez d’informations, plus il vous sera possible de cibler et adapter votre communication. Les produits qui les intéressent, les produits achetés, la date d’achat, les emails reçus et les liens sur lesquels ils ont cliqués … Encore mieux, en passant par une API, il est possible de récupérer toutes ces informations automatiquement et en temps réel.

Associé à ces informations, vous avez besoin d’un outil de segmentation capable de trier et filtrer toutes ces informations. Trop souvent, la créativité de vos campagnes est limitée par vos outils car ils ne proposent pas de faire ce que vous voulez.

Le bon message

Tout se joue donc sur la personnalisation. C’est à dire l’idée que tous les destinataires ne recevront pas le même email. Pour ce faire vous avez besoin de deux choses.

Tout d’abord des données sur vos contacts, déjà mentionné précédemment (parce que c’est doublement important). Ensuite un outil pour récupérer ces données et pouvoir les utiliser dans vos campagnes. Comment ?

  • un code smarty spécial vous permet d’afficher la donnée de votre base de donnée dans votre email. C’est pourquoi vous avez un joli “Bonjour Michael” au début de la lettre. Vous dites au logiciel : “affiche le contenu du champs -prénom- ici”.
  • Un affichage conditionnel. Vous pouvez choisir de n’afficher une certaine information qu’à une cible respectant une certaine condition. Pour l’exemple précédent, dans ma newsletter, l’invitation à mon salon en Suède n’apparaitra que pour les destinataires vivant en Scandinavie. Pourtant un seul email est envoyé à tous mes contacts.

Au bon moment

On les appelle event-driven en anglais (parce que ca fait toujours mieux en anglais). Il s’agit d’emails de trigger ou transactionnels. Ces emails sont envoyés à la suite d’une action, souvent réalisée par le client mais pas exclusivement. Par exemple, envoyer par email le manuel utilisateur d’un produit que le client a acheté la veille. Car ces emails sont très pertinents, leurs taux d’ouverture et donc de conversion sont très bons.

De même pour une campagne d’abandon de panier par exemple. Sur l’ensemble de vos visiteurs qui mettent des produits dans leur panier, près de 75% ne finiront pas leurs achats. Un email bien ciblé après cet acte d’abandon vous permettrait de récupérer jusqu’à 20% de ces ventes, autrement perdues.

Au final

Se démarquer est important. Différenciez vos emails de tous les autres et faites en sorte que votre destinataire, en voyant votre email dans la boite de réception, se rue dessus car il sait qu’il va y retrouver des informations pertinentes pour lui.

Remarque : Attention être pertinent, c’est aussi écouter son client. La mise à jour de votre base n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Rien n’est pire pour vos statistiques qu’un taux d’erreurs à 20% mais aussi rien n’est pire pour votre réputation que d’envoyer des emails à quelqu’un qui s’est déjà désabonné trois fois. Si Madame J vous informe qu’elle se nomme maintenant Madame V, elle n’aura qu’une meilleure opinion de votre marque si son prochain email est personnalisé à son nouveau nom.

Alors tous à vos stylos, il est l’heure de passer à la vitesse supérieure et imaginer des campagnes intéressantes pour chacun des destinataires.

Article écrit par Anais Sheshekli de Copernica BV
Restons connecté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.