ADN et IDN : Où l’on parle d’Identité Numérique

Je me souviens de mes cours de génétique où je decouvris que l’Homme pouvait se résumer à 4 lettres : A T C G. Adénine, Thymine, Cytosine et Guanine. Ce sont 4 bases azotées, les 4 constituants notre ADN : Acide Desoxyribo Nucléique. Chaque être vivant sur Terre à son ADN propre à lui, unique, son code génétique, son identité.

Aujourd’hui, avec l’avènement d’internet, on parle d’identité numérique. J’ai envie de l’écrire IDN (vs ADN). L’Homme a ainsi une double identité : ADN et IDN. Et pour continuer le paralèlle avec la génétique et l’ADN, je propose de rester sur 4 lettres : A, G, C, P. On pourrait « résumer » ainsi l’activité d’un internaute à 4 actions sur le net :

A : Apprendre : lire, visionner, s’abonner, jouer,

G : Gérer : son argent, sa e-réputation, ses emails, son blog, …

C : Consommer : des produits, du contenu, du texte, de l’image, de la vidéo, des jeux …

P : Partager : des avis, des photos, des vidéos, des textes, des sentiments …

Chaque outil et site web correspond à une catégorie représentée par les 4 « bases azotées » du numérique. Voire au 4 pour certains.

Sur le site de webilus, vous pouvez trouver des schémas sur le thème de l’identité numérique qui classent les outils selon différents critères. Regardez. Et essayez d’affecter l’Apprentissage, la Gestion, la Consommation ou le Partage.

Mon préféré, celui de FredCavazza : cartographie de l’identité numérique

L’article date de 2006 et reste d’actualité. C’est de la génétique du numérique.

Et vous, qu’en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.