Leçon de ré-écriture de ses emails de suivi relationnel et commercial

hands on laptopHubSpot propose dans cette présentation une réflexion très pertinente sur notre façon d’écrire nos emails, particulièrement dans le cadre d’un suivi commercial.

J’y ai trouvé une approche à laquelle j’adhère complètement, beaucoup plus user centric et empathique. Et je me suis retrouvé fautif de ne pas assez faire ce qu’ils recommandent.
Certes, vous allez me dire, à la lecture de leurs conseils que leur méthode, « ça prend du temps ». Oui ! c’est plus « long » de prendre soin de personnaliser son email ainsi. Plus long par rapport à un message passe-partout pour vous (me) débarrasser d’une tache qualifiée par la majorité de chiante : relancer un prospect, futur client, partenaire, …

Question : ne vaut il pas mieux prendre le temps de traiter ses contacts correctement plutôt que d’aller chasser sans cesse de la masse ? Elever ses prospects et ses clients avant d’engager une action de masse et impersonnelle pour augmenter son potentiel « théorique » de leads (un peu comme le reach de Facebook si vous voyez ce que je veux dire) ?

Une remarque supplémentaire.
Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, nous sommes submergés de sollicitations impersonnelles pour engager une relation business. Se démarquer avec un mauvais email « follow-up » comme ceux cités en exemple dans le slideshare d’HubSpot ne donnera aucun résultats. Ou si peu.
Les conseils judicieux de Anum Hussain et John Sherer nous seront bien utile pour rédiger nos prochains emails de suivi.



Vous sentez vous concernés par ce discours ? Autant comme rédacteur / expéditeur d’emails que comme destinataire ?

Crédits photo : Fotolia, banque de photos, d’images vectorielles et videos libres de droits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.