Suivez l’exemple de Relay.com pour gérer le désabonnement de votre newsletter

L’impact des réseaux sociaux impose de modifier l’organisation en silo des entreprises. Les différents départements doivent collaborer étroitement et communiquer ensemble pour accompagner les clients de façon proactive et cohérente.

Un exemple avec la newsletter.
Une newsletter, c’est un outil au service de qui ?
– du marketing ?
– de la communication ?
– du département commercial ?
– du département internet ?
– des études ?

C’est un outil au service du client ! Et oui, je suis toujours user centric.
La newsletter est au service du client et donc au service de l’entreprise tout entière. La newsletter représente une porte d’entrée, un point de contact pour engager, initier, prolonger votre conversation avec vos clients.

Chaque client réagira différemment selon son besoin au moment de la réception de votre newsletter.
Et pour certain, le choix se portera sur le désabonnement de votre communication.
C’est une expression forte de désengagement vis à vis de votre marque. Pour quelle raison décide-t-il de vous quitter. Le mieux est de lui poser la question pour enrichir votre courbe d’experience :
– fréquence trop importante ?
– plus d’utilité à rester abonné ?
– manque de pertinence dans le contenu ?
– concurrent plus interessant ?

La gestion du désabonnement est pour la plupart des annonceurs abandonnée à la technique et devient totalement impersonnelle avec son message sibyllin : « vous êtes désabonné » ou « cliquez ici pour valider votre désabonnement ».

Pour exprimer plus humainement cette gestion, je traduis cette absence de conversation par un manque de respect envers les clients.
Dans un magasin, on vous dit au moins « au revoir » alors qu’avec leur newsletter c’est plutôt « casse toi pauvre con ».

Une nouvelle relation

Soyons optimiste et positif. Exploitons toutes les opportunités pour favoriser la conversation. Car le désabonnement d’une newsletter est le commencement d’une nouvelle conversation possible sur les réseaux sociaux.
Et oui, ce n’est pas email contre réseaux sociaux, c’est email ET réseaux sociaux. Cassez les silos qui vous vont perdre de la valeur.

Relay.com a commencé à mettre en place cette conversation lors du désabonnement. Voilà la landing page que vous obtenez lors que vous cliquez sur le lien de désabonnement.

desinscription newsletter Relay.com

Pour ma part, je conseillerai à Relay.com de renforcer leur message avec un texte explicatif sur les bénéfices clients à prolonger la relation sur facebook et twitter.

Je viens quand même de les quitter, je suis donc dans un état d’esprit négatif vis à vis de la marque.
La mise en avant de Facebook me dit « tu t’en vas, alors dit que tu m’aimes ». Euh, c’est pas vraiment cohérent !
Tandis que twitter me donne une excellente raison de m’abonner au flux : suivre la mise en ligne des magazines.

Vous en pensez quoi ?
Vous exprimez quel sentiment à la marque quand vous décidez de vous désabonner ?

One thought on “Suivez l’exemple de Relay.com pour gérer le désabonnement de votre newsletter

  1. Julie

    Bonjour,
    je trouve ce billet très intéressant ! Personnellement, après une phrase de (sur)abonnement aux newsletters, je me suis désabonnée de quasiment toutes, car je n’ai jamais le temps de les lire, et cela pollue ma boîte mail. Je préfère vraiment suivre une marque sur Facebook ou parfois sur Twitter.

    Alors certes, ma page FB commence à être bien fournie car je suis fan de pas mal de pages (et je ne lis donc pas tout), mais au final, je me sens quand même moins envahie…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.