Optimiser vos performances en email avec les mathématiques et la psychologie (part 2)

Vous avez digéré les maths ?

Je reprends les formules
TI = I/A = I/C * C/O * O/A = TT * TR * TO = TT * TC

Plus vous aurez d’inscrits, plus vous aurez de valeur dans votre base et plus vous pourrez amener de leads à devenir client.

Comment optimiser votre nombre d’inscrits ?

En travaillant chaque étape indépendamment les unes des autres pour obtenir le meilleur taux pour chacune.

Effectivement, comme le taux d’inscrit correspond aux produits des taux d’ouverture, réactivité et transformation, vous avez les moyens d’agir sur chacun d’eux. Et vous devez le faire.

Pourquoi détailler ainsi cette formule ? Avec un exemple, vous allez mieux comprendre.
Imaginons que vous obteniez de votre campagne un taux d’inscrit de 0,6%.
Je donne ce chiffre complètement au hasard, ce n’est pas une moyenne ni un indicateur dont vous devez tenir compte. C’est juste pour l’exemple, de même pour les différents taux de la formule.

Ce taux d’inscrits TI = 0,6% peut correspondre aux produits des résultats

TI=TT * TR * TO= 10% * 20% * 30%
ou
TI=TT * TR * TO= 2% * 50% * 60%

Vous le voyez, des taux différents pour chaque étape et pourtant vous avez le même résultat de taux d’inscrit !

Votre objectif, obtenir le meilleur taux pour chaque indicateur.
Voici la démarche méthodologique à suivre.
Qui revient toujours par le même refrain :

– Je ne sais rien
– Vous ne savez rien
– Vos clients savent
Alors tester, tester, tester.

C’est par le test que nous allons pouvoir ensemble obtenir la formule optimale.

Obtenir le meilleur

Taux d’ouverture :
Il est conditionné par le couple expéditeur et objet.
Je vous propose de rester sur le test de l’objet pour trouver la phrase qui séduira l’internaute et lui donnera envie d’aller plus loin dans la relation avec vous.

Taux de réactivité :
Il exprime l’adéquation entre votre proposition, sa mise en valeur (design, création, offre, incentive, …) et vos destinataires. Le contenu doit avoir de la valeur. Pas pour vous. Pour votre destinataire.
Pour vulgariser et insiter, si vos destinataires réagissent positivement à une création que vous jugez laide parce que pas du tout à votre gout, ne changer pas pour une belle création. Désolé de vous le dire, la campagne n’est pas pour vous, elle est pour vos clients. Qui payent. Qui font votre business. Votre chiffre. Alors ce que vous pensez vous, et bien « on s’en fout ». Excusez mon langage, il faut cependant appeler un chat, un chat. Mon rôle est de vous faire progresser et surtout gagner de l’argent.
Essayez sur Which Test Won pour appréhender l’impact d’un mauvais choix.
Je vous propose donc de tester 2 propositions créatives différentes.

Taux de transformation :
Il juge la capacité de votre formulaire à recueillir les coordonnées de vos clients pour poursuivre votre cycle de vente. Un téléphone par exemple pour un contact avec un conseiller, une adresse postale pour envoyer votre gros catalogue, …
Une information que vous n’avez pas encore et qui vous est indispensable pour déclencher une future vente.
Je vous propose également de tester 2 approches de formulaire.

D’un point de vue méthodologie, posons les versions 1 et 2 de chaque dimension.

Objet : 01 et 02
Création : C1 et C2
Formulaire : F1 et F2

Le point important et primordial, c’est que vous devez tester une seule dimension à la fois. Jamais plus sinon, vous n’obtiendrez aucun résultat exploitable. Cela signifie que si vous voulez tester les objets, et bien vous décidez de choisir aléatoirement une des 2 créations et un des 2 formulaires pour la campagne, comme ça il n’y aucun biais.

Pour le test d’objet :

01/C1/F1
02/C1/F1
ou
01/C2/F1
02/C2/F1

Le meilleur taux d’ouverture sélectionne le meilleur objet.

Pour le test de la création :

01/C1/F2
01/C2/F2
ou
02/C1/F1
02/C2/F1

Le meilleur taux de réactivité donne la bonne création pour cette campagne

Pour le test du formulaire :

01/C1/F1
01/C1/F2
ou
02/C2/F1
02/C2/F2

Le meilleur taux de transformation nous indique le formulaire qu’il faut retenir

Petit tableau de synthèse de la méthodologie avec des chiffres
tableau de synthèse des taux pour les tests

Vous avez 6 campagnes tests à gérer, plus le déploiement sur les meilleures dimensions issues des tests.

Idéalement, il vous faudrait 5 000 adresses pour chaque campagne test soit 30 000 pour l’ensemble. Même si vous n’avez pas plus d’adresses, opérer ces tests – ou seulement un seul sur une dimension – ne peuvent que faire croitre votre courbe d’expérience de votre base d’abonnés.

Sur une base de 100 000 adresses au total par exemple, il vous restera 60 000 adresses pour déployer la campagne sur vos meilleurs taux.

J’espère que ce contenu vous servira. Et que vous aurez envie de tester, tester, tester. C’est une des lois fondamentales sur internet. Le test ! Pensez à faire un tour sur le site Which Test Won pour vous en convaincre.

Et n’hésitez pas à partager vos retours d’expérience, découvertes et surprises dans les commentaires. Vous êtes les bienvenus.