Nocibé : expliquez moi l’inscription à votre newsletter

J’avoue que quelques fois, je ne comprends pas le raisonnement des annonceurs.
J’analyse actuellement toutes les newsletters du marché français pour une étude à venir.

L’étude consiste à se mettre à la place du consonaute, d’être la e-Madame Michu :

– pour mesurer la capacité des annonceurs à capter et valoriser leur trafic pour la majeure partie payant (adwords, display, location d’emails que j’ai schématisé ainsi)

– pour évaluer la proposition de valeur des marques à travers la création d’une conversation, d’un dialogue sur le média email.

A date, sur les différents annonceurs étudiés, l’instauration d’une conversation, d’un dialogue, d’un échange est proche du néant. Le no-reply regne en roi (le mari de la reine, pas le return on investissement)

Le paroxysme est atteint avec Nocibé.
Sur la home page, la présence d’un lien est clairement visible pour inviter e-Madame Michu à recevoir du contenu
Je clique donc sur le lien pour m’inscrire à la newsletter.
Excellent process de Nocibé, un overlay vient en surimpression de la page sur laquelle je me trouve.
En revanche, il me propose de cocher une case oui / non pour préciser si je veux recevoir la newsletter.

Pourquoi me poser cette question alors que je suis dans la démarche de m’inscrire ?

Et surtout, pourquoi m’offrir le choix de refuser de recevoir la newsletter pour laquelle je suis en train de m’inscrire ????

Si je m’inscris en cochant la case non, il se passe quoi ?

Nocibé, vous pouvez m’expliquer ?
Je suis devant votre magasin, vous m’indiquez la porte d’entrée, vous m’ouvrez la porte, vous m’invitez à entrer. J’entre volontairement, avec envie, avec plaisir ET vous me demandez si je suis sur de vouloir franchir la porte ? Jamais vu ça dans la vrai vie !