Le ciblage email et le respect du destinataire n’ont aucun avenir

Je sens que je vais me faire des potes.

Je remarque une dérive de plus en plus présente concernant le détournement d’une relation professionnelle sur LinkedIn. Je m’explique : accepter réciproquement une demande de connexion directe sur LinkedIn implique

  • une mise en commun de nos contacts
  • un respect mutuel de nos adresses emails respectives

Je répète – c’est nécessaire – un respect mutuel de nos adresses emails respectives.

Une adresse email de contact unique

Un jour, j’ai modifié mon adresse email de contact dans les paramètres LinkedIn par une adresse unique spécifique. Bien m’en a pris tellement j’en ai appris sur la nature humaine et ses pratiques. A partir du moment où nous sommes en contact sur LinkedIn, toute communication entre nous et liée au réseau doit se faire en mentionnant cette relation.

LinkedIn permet d’exporter tous mes contacts pour les intégrer à une base de données et d’envoyer des messages via une application tiers (on dit un routeur en langage email marketing. J’utilise Mailchimp. Et vous ?). Autrement dit, on perd le lien « technique » avec LinkedIn. Il est donc important de commencer par rappeler l’origine de la présence de notre adresse dans la base. C’est ce que je fais toujours et c’est exactement ce que je préconise : « Bonjour, nous sommes en contact sur LinkedIn et … ». Même dans l’objet, je commence par « Via LinkedIn : … »

Pourquoi le rappeler ?

Chaque email reçu implique qu’à un moment donné, j’ai saisi mon adresse dans un formulaire pour recevoir des infos, news, offres, … En BtoC, pas le choix, la loi LCEN impose l’optin (bien que certains sites continuent l’optout). En BtoB, la loi est plus laxiste. Ce n’est pas une raison pour en profiter.

En évitant à mon destinataire (mon contact sur LinkedIn) de se poser la question « pourquoi je reçois ce spam ? D’où a-t-il récupéré mon adresse email ? etc etc, surtout en évitant de le détourner de l’objectif de mon message, je le respecte en lui fournissant directement la réponse.

Certains le font parfaitement, comme l’exemple ci dessous.

Prise de contact

D’autres non absolument rien compris et spamment allègrement leurs contacts. Comme arretminute.fr qui m’envoie un email dont je n’ai rien à faire (je voulais écrire foutre, je suis resté poli. Ah ba non !)
Le sujet ne me concerne pas
La localisation ne me concerne pas

La preuve en image
Spam_arretminute

Le rapport avec le titre de l’article

J’entends toujours parler de segmentation de base de données, de ciblage, de personnalisation, de pertinence en email marketing. Je ne suis pas sur qu’on y arrive. Tant que la majorité ne le fera pas – ni ne comprendra l’intérêt de mettre en place une telle stratégie, ce maillon faible dégradera la valeur de l’ensemble de l’écosystème de l’email marketing.

Pour vous en rendre compte, utilisez une adresse email piège comme adresse de contact dans LinkedIn et observez.

Puis venez en discuter avec moi.