Exemple d’email : soyez empathique, soyez user centric !

Voici 3 exemples d’email intéressants à analyser.

Un pré-requis

Mettons nous à la place du lecteur. C’est à dire à la place du consonaute qui aura décidé d’ouvrir votre email pour prendre connaissance de votre contenu.

Une question

Avez vous prévu que votre prospect (ou client, enfin celui dont vous espérez tirer un substantiel revenu en euros) bloque les images de votre email ?

Pardon, je vais tourner ma phrase autrement en vous recommandant plus d’empathie.

Mettez vous dans les conditions cognitives de vos destinataires.
Votre envoi est il adapté à leur comportement ?
Quel est le contenu auquel j’ai accès quand je bloque les images ?
Quel message compréhensible va me séduire pour m’inciter à cliquer et poursuivre la conversation ?

Exemple d’email de Carrefour Alimentaire

L'email de Carrefour Alimentaire, toutes images bloquées

Le pire qu’il soit possible de faire : aucun texte, aucune image.
Rien n’est accessible.
Que doit on en penser ? Faut il télécharger les images pour savoir si c’est un « bon » message ?

Dans ce cas précis, je dépense de l’énergie pour répondre à des questions que je ne devrais pas me poser. Cette énergie ne sera plus disponible pour me concentrer sur la vraie valeur du message : son contenu.

Exemple d’email : annoncesjaunes

L'email d'annonscesjaunes.fr avec les images bloquées

Voilà un email qui donne de plus d’information, bien que les images ne sont pas téléchargées.
Le texte de l’attribut ALT de la balise IMG est renseigné.
L’attribut alt sert à décrire une image non visible. C’est une aide à la compréhension de l’image. Elle sert aussi à comprendre le message quand les images sont bloquées.

Le texte est cependant trop succinct, limité à un ou deux mots. Il manque de précision. Il ne permet pas de comprendre entièrement l’image et de décider de cliquer ou pas. Il donne juste une indication.

Si le terme est trop générique, il induit une question. Ce n’est pas de la bonne énergie dépensée.
Par exemple : télécharger l’application, c’est une description de l’image ou une action qui lance iTunes ?

Exemple d’email : la MAIF

L'email de la Maif, images bloquées

Bien que certaines images restent sans aide textuelle, l’ensemble de l’email est lisible.
L’accès à toute l’information pertinente est possible, rendant le téléchargement des images « inutile » pour décider de prolonger la conversation.
Pas de perte de temps, pas d’énergie gaspillée.

Certainement le meilleur exemple d’email sur les 3 que je vous recommande de prendre en considération pour vos propres campagnes d’email marketing.

Une enquête rapide pour terminer

[polldaddy poll= »3994913″]