Email marketing : un oubli lourd de conséquences !

En email marketing, les process de contrôle et de validation sont très important pour ne pas oublier d’étape.

L’objet et l’expéditeur d’un email, ce sont les 2 premiers indicateurs qui doivent inspirer confiance et vous séduire pour vous donnez l’envie de prolonger la conversation par l’ouverture du mail.

Illustration avec l’exemple de Ticketac.

Ce qui m’a interpellé – professionnellement -, c’est l’expéditeur « tickenjoy » et l’objet « xxx ».
Enjoy et X, ça le fait non ?
Je me suis dit, « Quoi ! Une offre de cul ? Une invitation pour un spectacle pornographique ? »
Pour en avoir le coeur net, j’ouvre l’email.

Sur gmail, mon gestionnaire de messagerie, les images sont bloquées en natif.
Les balises « alt » étant remplies, je peux imaginer l’image par sa définition dans la balise : « du plaisir…pour soi, pour les autres ».
Ouahh, c’est chaud là.
Question : combien de destinataires ont déjà éjecté l’email, cliqué sur le bouton spam pour signaler ce message à haute teneur pornographique ?
Franchement, je n’en sais rien. Le cul faisant vendre, on sait jamais …

On passe à la suite ? Allez, go : téléchargement des images.
Et voici l’email complet

Stupeurs !!! C’est quoi ce message !
Une offre pour offrir une carte cadeau !??!!
Quel rapport avec le cul ? Ou est le pornochic la dedans ?

Bon sang, mais c’est bien sur. XXX, ce n’est pas un objet porno. C’est un objet pour un test, un BAT dans le jargon !!!
Ticketac a envoyé à sa base d’abonnés un email sans écrire l’objet !
Ou plus précisement en laissant XXX, à traduire par « il faudra penser à écrire l’objet avant d’envoyer l’email »

Pour le coup, c’est raté, c’est un oubli. Un simple petit oubli.
Valider une campagne email sans voir qu’il n’y a pas d’objet, c’est pas sérieux.

Un oubli lourd de conséquence. Un objet connoté X peut donner les résultats suivants :
– vous êtes assimilés à un spammeur par les fournisseurs d’adresses emails
– vous vous faites déclarés spammeur par les internautes qui refusent le porno
– vous n’inspirez pas confiance pour l’ouverture de votre message
– vous dégradez votre e-réputation par un manque de réactivité sur votre email puisque moins d’ouverture et de clic
– vous dégradez votre image professionnelle par des erreurs de novices en oubliant votre objet.

Et vous, quel process de contrôle avez vous instaurez pour éviter ces oublis ?