[Inspirant] Silent meetings : silence et productivité en réunion

Et si le silence était le meilleur moyen pour partager, échanger et construire ensemble la réponse au sujet du jour ?

J’aime bien cette idée. Je la testerai à l’occasion lors d’un atelier de formation à maitriser LinkedIn. Par exemple en remplaçant le tour de table oral de chaque participant par une réflexion silencieuse écrite et anonyme : un silent meeting !

Steven G. Rogelberg a mené une analyse sur l’efficacité des réunions et le phénomène de réunionite. Il a découvert que les ateliers où la parole était totalement bannie ou seulement pendant un laps de temps déterminé étaient plus productifs. Il eut alors l’idée de remplacer les bainstormings oraux bruyants où les participants sont parfois obligés de parler fort pour être entendus, par des « brainwritings ». L’idée est que chacun inscrive ses idées et réflexions sur un bout de papier de manière anonyme au lieu de prendre la parole. L’animateur peut ensuite soit distribuer les papiers au groupe aléatoirement soit les afficher afin que tout le monde puisse les lire et éventuellement les compléter.

Un des points forts : L’anonymat des annotations confère un aspect plus démocratique aux échanges et offre la possibilité à chacun de s’exprimer et/ou se faire entendre sans crainte de paraître ridicule ou jugé.

Tu testerais un silent meeting prochainement ?

Pourquoi et comment organiser et animer des ateliers de travail silencieux ? Quels sont les avantages de ces réunions ?
Source: www.manager-go.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.