Les magasins sont-ils responsable du showrooming ?

Fashion storeLe showrooming, c’est une tendance des consommateurs que les magasins détestent. Le showrooming consiste à se rendre chez un commerçant physique, un « brick and mortar » pour évaluer directement, visuellement et au toucher, un produit qu’il achètera en ligne, souvent moins cher.
Le commerçant brick and mortar devient donc un showroom gratuit pour ses concurrents s’il vend des produits de marque présents partout.

Les magasins exècrent cette attitude des consommateurs. Et bien sur, pour eux, le responsable, c’est Internet.
Maintenant que l’on sait qu’Internet n’est pas une mode, il est peut être temps de s’adapter à vos consommateurs et exploiter pleinement cette opportunité que vous offre sur un plateau cet Internet. J’ai déjà abordé le sujet avec le Commerce 3.0 et Web-to-Store : Enjeux et opportunités pour le commerce physique à l’ère du digital

Commercants_faut_il_avoir_peur_d_Internet_Web.jpg

Les magasins imposent le showrooming à leurs clients !

Mon fils veut s’acheter une parka. Il va chez Citadium dans Paris. Oui dans un magasin. Il essaye sa parka pour trouver la taille qui lui convient et cherche ensuite la bonne couleur.
Malheureusement, il n’y a que du rouge et lui veut du marron.

Le suspense est à son paroxysme. Que va-t-il se passer ?

Option 1 : j’impose le showrooming à mon client

Mon fils sort du magasin, déçu de ne pas avoir réalisé son achat et le vendeur lui dit « au revoir Monsieur le client prêt à payer son blouson là tout de suite maintenant immédiatement et avec plaisir en plus ». Adieu vente !

Option 2 : j’exploite Internet à mon avantage

Le vendeur lui dit « pas de problème Monsieur, nous allons le commander ensemble sur notre site. Je vous le fais livrer chez vous ou vous souhaitez venir le chercher en magasin ? A moins qu’une livraison dans un point relais est plus pratique pour vous ? ». Bien joué, la vente est consolidée.

Magasin : 0 – Internet : 1

Pour mon fils, c’est l’option 1 qui a été retenue. Rupture de stock = vente en magasin perdue. Pas de synergie avec le site web = showrooming assuré. Et expérience client moyenne.

Citadium.com fera-t-il mieux que le magasin Citadium ?

La vente sera-t-elle quand même récupérée par leur site internet puisque nous sommes contraint de l’acheter en ligne à la maison ? C’est une autre histoire. A suivre.

Showrooming, quelques statistiques par Mappy

VF_maquette_2

Post Scriptum : à tous ceux qui sont en retard et envisage enfin de s’occuper de leurs clients en les considérant comme une entité globale (c’est à dire que le digital fait parti de l’ADN du consommateur), oubliez l’étape site internet et passez directement à la prochaine étape : le mobile.

Avez vous déjà vécu l’option 2 ? Les commentaires sont à votre disposition.

4 thoughts on “Les magasins sont-ils responsable du showrooming ?

  1. Pingback: Les magasins sont-ils responsable du showroomin...

  2. Pingback: [Infographie de 17h17] Achats en ligne, géolocalisation et NFC | Consonaute

  3. Pingback: Les magasins sont-ils responsable du showroomin...

  4. Pingback: Les magasins sont-ils responsable du showroomin...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.