La TV pour l’info, le web pour les achats

Bonjour.
Voilà une info chiffrée, américaine encore une fois, qui remet en perspective le degré de confiance accordé par les consommateurs aux différents médias en fonction de leur besoin. J’ai lu cette analyse sur emarketer

La TV pour les informations

Pour les news et les informations, 45% des nords américains accordent leur confiance à la TV. A comparer aux 4% que les réseaux sociaux obtiennent. D’ailleurs, le trio de tête reste composé des « vieux » médias : TV, journaux papiers et radio.

Confiance medias news et infos

En revanche, lorsqu’il s’agit de passer du statut de consommateur d’informations à celui de consommateur de produits et services, qui sous entend donc de toucher à son porte-monnaie, c’est le web qui devient la source d’influence.

Le web pour les achats

La décision d’acheter un produit ou service se déclenche via une pub TV/radio/Journal pour 64% des sondés. Cependant, la marque qui a investi dans la publicité n’est pas certaine d’être celle qui va être achetée !
Ces 3 médias TV/radio/Journal n’influencent pas le choix de la marque. Les internautes se tournent vers le web à 61% pour obtenir des recommandations. Notez les 17% d’influence d’un système de recommandation sur un site tel que celui d’Home page Amazon avec « si vous aimez ça, alors vous aimerez ça ».

Source influence medias news et infos

La maturité des consommateurs s’affirment vis à vis de la multiplicité des points de contacts avec les marques et des sources d’informations et recommandations pour mieux gérer son statut de consommateurs.

Voilà une raison de plus pour les marques d’investir les réseaux sociaux en refrénant cette volonté de diffuser leur marque (pub, pub, pub) pour s’appuyer sur une ambition de faire partie des conversations (engagement, engagement, engagement)

Qu’en est il pour la France ? Sommes nous sur les mêmes tendances ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.