Les 4 étapes du jeu concours : attention danger pour la marque et le consonaute

Un jeu concours, c’est toujours tentant. Une belle voiture à gagner. Juste un email à donner.
Une case optin à cocher, et hop, emballé, c’est joué. … et perdu.

Voici le dernier jeu reçu sur ma boite email personnelle principale.
D’où mon adresse a intégré leur base de données ? Bonne question. Je n’en sais rien. Admettons que je me sois inscrit … quelque part, un jour …

Voici les mécaniques qui fleurissent dans nos boites emails de plus en plus. C’est certainement rentable puisque ces opérations existent.
La question est « rentable pour qui ? »
– L’opérateur du jeu concours ? Très certainement.
– La marque ? A voir. D’ailleurs, vous allez le voir rapidement, il s’agit de marques, au pluriel.
– Le consommateur ? J’en doute.

Etape 1 : Une offre super sexy que vous ne pouvez pas refuser.

1-email de sollicitation

1-email de sollicitation

Etape 2 : Un site sobre et bien focus sur la séduction. Pas de perturbation de lecture.

2-le site pour séduire le gogo

2-le site pour séduire le gogo

Vous aimez le patrociné ? Ce sont les sponsors qui « patrocinent » le jeu concours.

Etape 3 : Un formulaire simple. Peu de champs. Vous donnez votre adresse email principale pour recevoir votre gain. Oui, vous y croyez.

3-le formulaire de collecte

3-le formulaire de collecte

Lisez donc le texte, en tout petit au-dessus du bouton vert « Participer ».

Etape 4 : Le piège se referme. Fallait lire les conditions.

4-le tirage. Il fallait lire les conditions générales

4-le tirage. Il fallait lire les conditions générales

Voici les sponsors. Ils sont 10. Cela signifie que VOUS avez autorisé les 10 sponsors à utiliser votre adresse email.
J’ai volontairement exclu de les nommer ici. Cependant, voici leur activité.
Dans le cas de ce jeu, vous avez :
– 1 site marchands de chaussures
– 9 sites dont le business est de louer les adresses emails aux annonceurs pour leur campagne de recrutement

Si le site marchand ne vous enverra que ses promotions, les 9 autres sont susceptibles de vous envoyer une quantité non négligeable d’emails de sollicitations pour une non moins négligeable quantité d’annonceurs. Disons 1 email minimum par jour vu la tendance actuelle.

Bilan
Pour gagner 1 voiture à un tirage au sort qui aura lieu dans 365 jours, vous avez accepté de recevoir
365 jours x 10 sponsors = 3 650 emails de publicités. Minimum.

Pour la majorité non ciblée.
Et quand bien même, certaines offres répondraient à un besoin, comment sortiront elles du lot pour être visible ?

C’est dans ces situations extrêmes que le e-marketing de l’optin pour recevoir des offres commerciales est complètement dépassé : un média interactif, one-to-one utilisé comme un mass média.
Nous devons passer à un e-marketing de la conversation et de la pertinence : des offres pertinentes, respectueuses du destinataire, centrées sur l’utilisateur ou « user centric ».

C’est indispensable pour tous les acteurs de la chaine de valeur de l’email marketing :
– les consommateurs en tout premier lieu
– les annonceurs pour leur marque et e-réputation
– les éditeurs qui collectent des adresses emails pour les louer
– les agences qui accompagnent les annonceurs dans leur stratégie digitale
– les brokers d’adresses emails

Laissez moi vos commentaires sur ce type de jeu concours. J’aimerais avoir votre avis d’internaute.
Vous participez ? Vous laissez votre adresse email principale ?

6 thoughts on “Les 4 étapes du jeu concours : attention danger pour la marque et le consonaute

  1. Pingback: Les tweets qui mentionnent Les 4 étapes du jeu concours : attention danger pour la marque et le consonaute -- Topsy.com

  2. Pingback: Avec un objet comme ça tu es sur de te retrouver avec « spam, conneries ou fraude » « stopspub

  3. KONAN Mouahé Régis

    Généralement, les gens ne lisent pas les conditions. Parce que l’on se dit que c’est pareil ! Et en plus, on est pressé de gagner. Bel article qui permettra de faire plus attention aux jeux qui nous sont proposés.

    Reply
  4. Mathieu Frau

    Hello Bruno,

    Je partage à moitié ton avis, car j’estime que l’internaute a aujourd’hui tous les éléments/outils pour filtrer/trier ses mails entrants.
    Sur mon @ mail, je ne suis inscrit qu’à des offres que j’ai sollicitées en achetant sur des sites( sites e-marchands classiques) et j’en reçois environ 30 / jour soit 10950 mails / an.
    Combien vais-je en lire  ? 1000 à 1500 grand maximum soit 9 000 mails à la poubelle.

    Tout ça pour dire quoi ?

    A mon sens, le moyen d’inscription à une offre d’un annonceur a de moins en moins de valeur dans le paysage web actuel.
    L’internaute cherche avant tout la bonne offre au bon moment, d’où l’importance du traitement et de la qualification de l’internaute en observant les types de mails ouverts, les zones cliquées et autres…

    A bientôt,

    Mathieu

    Reply
  5. Anonyme

    Malheureusement, c’est un cercle sans fin. Les traditionnels professionnels de l’emailing voient leur chiffre d’affaire s’éroder : baisse des taux de clic, baisse des taux de conversion…etc. Ils n’ont ni les moyens, ni les compétences pour faire de l’emailing de qualité (data mining, création des messages ciblés…etc). Il ne leur reste alors que des solutions extrêmes. Il suffit de faire un tour sur les plateformes d’affiliation pour voir que les bases d’emailing n’ont pas grand chose à se mettre sous la dent (campagnes à la perf vues et revues, plutôt mal payées). Quelle alternative pour le propriétaire d’une base d’optins partenaires à monétiser ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.