Nocibé : expliquez moi l’inscription à votre newsletter

J’avoue que quelques fois, je ne comprends pas le raisonnement des annonceurs.
J’analyse actuellement toutes les newsletters du marché français pour une étude à venir.

L’étude consiste à se mettre à la place du consonaute, d’être la e-Madame Michu :

– pour mesurer la capacité des annonceurs à capter et valoriser leur trafic pour la majeure partie payant (adwords, display, location d’emails que j’ai schématisé ainsi)

– pour évaluer la proposition de valeur des marques à travers la création d’une conversation, d’un dialogue sur le média email.

A date, sur les différents annonceurs étudiés, l’instauration d’une conversation, d’un dialogue, d’un échange est proche du néant. Le no-reply regne en roi (le mari de la reine, pas le return on investissement)

Le paroxysme est atteint avec Nocibé.
Sur la home page, la présence d’un lien est clairement visible pour inviter e-Madame Michu à recevoir du contenu
Je clique donc sur le lien pour m’inscrire à la newsletter.
Excellent process de Nocibé, un overlay vient en surimpression de la page sur laquelle je me trouve.
En revanche, il me propose de cocher une case oui / non pour préciser si je veux recevoir la newsletter.

Pourquoi me poser cette question alors que je suis dans la démarche de m’inscrire ?

Et surtout, pourquoi m’offrir le choix de refuser de recevoir la newsletter pour laquelle je suis en train de m’inscrire ????

Si je m’inscris en cochant la case non, il se passe quoi ?

Nocibé, vous pouvez m’expliquer ?
Je suis devant votre magasin, vous m’indiquez la porte d’entrée, vous m’ouvrez la porte, vous m’invitez à entrer. J’entre volontairement, avec envie, avec plaisir ET vous me demandez si je suis sur de vouloir franchir la porte ? Jamais vu ça dans la vrai vie !

11 thoughts on “Nocibé : expliquez moi l’inscription à votre newsletter

  1. Pingback: Les tweets qui mentionnent Nocibé : expliquez moi l’inscription à votre newsletter -- Topsy.com

  2. Bruno

    L'obligation légale n'impose pas une case à cocher pour un optin de l'annonceur qui recrute pour son compte. Pour de l'optin partenaires, oui c'est obligatoire.
    L'horodatage et son stockage peut se réaliser indépendamment du process de collecte.
    Voici ce qu'en dit la CNIL
    http://www.cnil.fr/en-savoir-plus/fiches-pratiq
    Voici les textes tirés du CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE du SNCD.
    L'exemple 2 est interessant. Il permet de ne pas imposer à l'internaute de cocher une case pour exprimer une volonté qu'il a deja manifesté.
    La source http://www.cnil.fr/en-savoir-plus/fiches-pratiq

    Extrait :
    3.6.2.2 La collecte directe du consentement aux fins de prospection B to C
    Le SNCD recommande la collecte d’un consentement actif préalablement à l’utilisation des
    données pour toute communication électronique à caractère personnel.
    Exemples de mentions relatives à la collecte du consentement (d’autres formes
    peuvent être acceptées) :
    Exemple 1 :

    Reply
  3. Pingback: Newsletter et CNIL : comment être plus orienté consommateur et moins process

  4. Damien Selosse

    Vous avez raison et ce process d'inscription pourrait largement être optimiser dans ce sens.
    Chacun sa sensibilité, le mienne serait de mettre plus en avant les avantages à recevoir des offres ou la newsletter par email ou par texto.

    Reply
  5. MrM

    Je réponds à ce qui semble vous choquer:
    « Et surtout, pourquoi m’offrir le choix de refuser de recevoir la newsletter pour laquelle je suis en train de m’inscrire ???? »
    Ce choix ne vous est pas offert en fait.

    Et puis bon, si moi je comprends la distinction offre/newsletter, je n’ai pas la prétention de me placer au dessus des autres éventuels consommateurs/trices de Nocibé.

    Après, c’est vrai que ca parait un peu redondant, je ne peux qu’être d’accord.

    Reply
  6. MrM

    Je réponds à ce qui semble vous choquer:
    « Et surtout, pourquoi m’offrir le choix de refuser de recevoir la newsletter pour laquelle je suis en train de m’inscrire ???? »
    Ce choix ne vous est pas offert en fait.

    Et puis bon, si moi je comprends la distinction offre/newsletter, je n’ai pas la prétention de me placer au dessus des autres éventuels consommateurs/trices de Nocibé.

    Après, c’est vrai que ca parait un peu redondant, je ne peux qu’être d’accord.

    Reply
    1. Anonyme

      Il est vrai que cette distinction (légitime en interne pour Nocibé) ne m’est pas venu à l’esprit lors de ma navigation.

      Mon defaut ou positionnement (tout depend de son interpretation) : je me mets à la place de la consommatrice pour tenter de faire comprendre à mes clients pourquoi elle ne fera pas ce qu’ils attendent de sa part si eux même ne font pas cet exercice.

      Quelque part, nous nous rejoignons et j’apprécie énormément votre remarque « je n’ai pas la prétention de me placer au dessus des autres éventuels consommateurs/trices de Nocibé. »

      Si tous mes clients etaient comme vous. Enfin non peut etre pas, je n’aurai plus de travail 🙂

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.