[Flippant] Supprimer les likes sous les photos Instagram : une stratégie commerciale autant qu’éthique

Les likes sont une des plus grosses arnaques des réseaux sociaux. Les fondateurs de ces derniers ont exploité des recherches cliniques et médicales pour comprendre comment fonctionne notre cerveau afin de construire leur industrie de captation de notre attention. Il y a même un terme pour définir ce sujet : La captologie. C’est l’étude de l’informatique et des technologies numériques comme outil d’influence et de persuasion des individus. Tu as dit manipulation ?

Devant les révélations de cette addiction aux likes, la même que pour les drogues, Twitter et Instagram réfléchissent à supprimer le compteur de like pour notre bien être mental. Enfin c’est ce qu’ils veulent nous faire croire.

En réalité, les vrais raisons sont beaucoup plus mercantiles. Aujourd’hui, les marques achètent des porte-pancarte humains pour faire de la pub. Ça s’appellent de l’influence (?). Et le montant de la rémunération dépend de « l’influence » potentiel, c’est à dire de la grosseur de la communauté et des likes générés. Sauf que ce flux financier passe des marques aux influenceurs sans passer par la case Instagram. Donc en supprimant le compteur de likes, c’est tout le business des agences d’influence qui disparait. Au profit de … du réseau social bien sur. Et comme par hasard, Instagram sort sa plateforme de mise en relation marques-influenceurs. C’est #Flippant comme nous sommes devenus de la marchandise, pris en plus pour de gros couillons.

Supprimer les likes sous les photos Instagram : une stratégie commerciale autant qu'éthiqueSupprimer les likes sous les photos Instagram : une stratégie commerciale autant qu’éthiquewww.marianne.netCachez ce like que je ne saurais voir ! Le 17 juillet, Instagram annonçait vouloir étendre à six pays un dispositif déjà en vigueur au Canada depuis le mois d’avril.


Pour recevoir en exclusivité FIERE (Flippant, Inspirant, Enthousiasmant, Réfléchir Ensemble) et développer nos conversations humaines, inscris toi ici.
PS : tu as accès aux anciennes éditions pour juger de l’intérêt de t’abonner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.