Un mauvais process de désabonnement et c’est la mise en spam assurée

Un exemple reçu ce soir. Je voulais me désabonner de leur newsletter d’informations.
En théorie, un désabonnement correspond à un simple besoin désormais couvert comme « je dois acheter une nouvelle télévision, je m’abonne à la newsletter d’un site ecommerce qui en vend. Une fois achetée, plus besoin de la news donc désabonnement ». C’est une version soft du désabonnement.
Parfois, c’est la pauvreté insipide des contenus de la news, la sur-pression commerciale, le manque de ciblage, … En fait quelque soit la raison, le consommateur décide. Et plus c’est simple, mieux c’est.

A priori, certains sites ne savent pas que le directeur marketing, c’est le client et font tout pour lui pourrir la plus simple des actions : se désabonner. Contrôlez donc vos process et adoptez une démarche user centric !

Exemple de process de désabonnement à proscrire

Etape 1 : identifiez vous sur le site
Etape 2 : cliquez sur le menu « mon compte »
Etape 3 : cliquez sur le sous menu « contact »
Etape 4 : cochez la case « non » à la ligne newsletter
Etape 5 : validez

Desabonnement

Pourquoi proscrire un tel process ?

Rien que l’étape 1 est rédhibitoire. Pour s’identifier, il faut se souvenir de son login et de ce « bip » de mot de passe

Ce qu’il risque de se passer ?

Un process maison en une seule et unique étape. Clic sur mise en spam

Maintenant, vous faites comme vous voulez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.