L’erreur facile de faire passer l’outil avant l’humain

pas une strategieLe web regorge d’outils en tout genre pour nous faciliter notre vie personnelle et professionnelle. Des outils de création, des outils de productivité, des outils de diffusion, des outils, des outils, des outils …

Dans une stratégie de présence digitale, l’erreur classique est de penser qu’une fois l’outil mis en place, tout va se faire tout seul. Comme si l’outil était la stratégie.

L’outil n’est, ne reste et ne sera toujours qu’un outil au service de l’humain. Ne pas voir plus loin que la techno, croire ou oublier que l’effort est superflu, c’est oublier l’essence même de l’humain : la relation sociale.

L’outil, bien utilisé cela va de soit, est au service du développement de cette relation sociale. Le travail de production des contenus à diffuser, de lecture des profils, de questions à poser, d’interactions à effectuer, est indispensable et obligatoire pour obtenir un retour positif de sa présence en ligne.

Deux exemples : Twitter et LinkedIn

Sur Twitter, avoir un compte ne suffit pas. Il faut suivre des comptes existants, découvrir ses followers et ses followings (ceux qu’ils suivent et ceux qui les suivent) et suivre ceux qui sont intéressants, retweeter leurs contenus en les mentionnant, les interpeller en posant des questions toujours en les mentionnant, diffuser des articles de sa veille, solliciter des avis, des retours d’expériences, des références, …. Sur Twitter, il faut avoir des conversations !

Sur LinkedIn, avoir son profil remplit ne suffit pas. Il est nécessaire de se connecter à ses relations professionnelles voire même d’élargir son réseau avec d’autres personnes dont le profil et centres d’intérêts sont cohérents pour vous, de partager des contenus sur son coeur d’expertise, de participer à des groupes, d’interagir sur les contenus partagés par vos relations, d’écrire des recommandations et d’en solliciter quand c’est justifié. Sur LinkedIn, il faut avoir des conversations !

Les outils quelqu’ils soient servent à engager des conversations humaines !

Tiens, un autre exemple pour toi : un commentaire sur cet article est un des éléments de notre conversation digitale.
Vois tu le fond de ma pensée ? Je te souhaite une excellente journée en ce premier jour de printemps !

One thought on “L’erreur facile de faire passer l’outil avant l’humain

  1. Pingback: L'erreur facile de faire passer l'outil avant l...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.