Quelle mécanique pour se désabonner des newsletters : simple ou complexe ?

Le désabonnement d’une newsletter n’est pas un acte grave, c’est un moment logique dans le cycle de la relation entre un expéditeur (souvent la marque) et son abonné (un client ou un prospect). Le sujet à déja été abordé sur Consonaute à de nombreuses reprises.

Premier point : rester dans votre environnement

Je comprends bien que la gestion de automatisée des désabonnements dépende de l’outil de routage de la marque. Cependant, le désabonnement FAIT intégralement partie de la relation. Il est donc necessaire de rester dans votre écosystème pour cloturer votre relation par email et non d’envoyer votre (ancien) abonné sur une page vierge de tout branding.
Dans un cas, vous êtes respectueux de la relation que vous avez entretenu et l’esprit est « ce n’est qu’un au revoir, revenez quand vous voulez ». Dans l’autre cas, puisqu’il s’en va, vous n’en avez plus rien à f…. et l’esprit de votre communication – ou plutôt manque de communication – c’est plutôt « Casse toi pauvre con ».

Voici deux exemples d’une bonne gestion du désabonnement parce que le message de confirmation du désabonnement s’affiche sur une page du site : Zappos et Prixing

Second point : facilitez la mécanique de désabonnement

Un lien de désabonnement est obligatoire à chaque fois que vous envoyez une newsletter. L’abonné doit avoir la possibilité de vous dire au revoir quand il le souhaite. Et ce doit être facile.
Car l’acte de désabonnement revient quand même à décider de stopper une relation dont la cause peut être diverse : l’achat est effectué et la nécessité d’être informé ne se fait plus ressentir, l’overdose de vos communications a atteint son paroxysme et vous devez dégager de sa messagerie.
Autrement dit, ce peut être pour une raison soft ou pour un sentiment d’agression.

Il faut bien comprendre que la volonté de se désabonner se manifeste au moment où vous envoyez votre newsletter. L’impact négatif de votre envoi est immédiat à la réception ou lecture de votre contenu. C’est à dire que vous dérangez votre destinataire. Il veut donc rapidement et aussi facilement pourvoir se désengager.
Alors évitez de lui compliquer la vie avec ce genre de mécanique

Surtout si pour une simple newsletter, je suis obligé de passer par la création d’un compte … dont j’ai oublié le login et mot de passe.
Parce que TOUS les internautes disposent d’une mécanique super simple, super rapide, super intuitive et qu’ils utilisent A VOS depends

Et oui, ce bouton est toujours disponible et accessible quand l’internaute prend connaissance de ses emails.

Alors, pour vous, c’est 1 clic ou quelques clics pour se dire au revoir.

2 thoughts on “Quelle mécanique pour se désabonner des newsletters : simple ou complexe ?

  1. Pingback: En vrac, l’emailing cette semaine : Noël, Webmails, Dolist, Pinterest, testing, design ! | Badsender - Conseil Emailing & eCRM

  2. guérin henri

    Bonjour, sans mon accord des newsletters (Pinterest [pinbot@explore.pinterest.com] et Qatar Airways [email@qr.qatarairways.com]) reçus et dans l’impossibilité de désabonner.
    Cordialement.

    Reply

Répondre à guérin henri Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.