Si on pouvait payer comme les marques nous désabonnent !

Le désabonnement d’une newsletter est un vrai parcours du combattant parfois.

Je vous contais hier un retour de discussions sur un nouveau comportement de l’internaute pour se désabonner des newsletters. Les marques devraient comprendre que cet acte est à effet immédiat.
Sachant que c’est techniquement très facile de mettre à jour sa base de données.

Alors pourquoi les marques prennent elles un risque supplémentaire de se faire blacklister par leurs clients ?

Exemple avec Barnes&Nobles, une des plus importante chaine américaine de distribution de produits culturels. Un FNAC à la dimension US. Retailer et e-commerçant.

Je viens de me désabonner de leur newsletter.
Rapide : 1 clic dans l’email, 1 clic de validation de mon desabonnement.
Temps nécessaire à l’opération pour moi : 5 secondes.
Temps nécessaire à l’opération pour B&N : 10 jours !!! Ouvrables s’il vous plait, c’est à dire 15 jours au total !

Desabonnement B&N

Résultat : B&N va certainement me renvoyer encore des newsletters sur les 15 prochains jours.
Je vais me faire la reflexion « je me suis désabonné bon sang. Ah c’est comme ça, et bien mise en courrier indésirable ! Au moins, je suis certain de plus la recevoir cette newsletter ! »

Bilan : ils ne pourront plus m’écrire et ils auront dégradé leur e-réputation auprès de mon fournisseur d’adresse email.

Moi je veux bien acheter aujourd’hui un produit et le payer que dans 15 jours. Pas sur qu’ils soient d’accord.

Et vous, comment gérez vous vos désabonnements ?

[polldaddy poll= »5099005″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.