Newsletter et CNIL : comment être plus orienté consommateur et moins process

Case à cocher ou pas ?

Suite à mes derniers articles à propos du process d’inscription de Nocibé et de Lacoste, et au débat qui en a suivi, je complète ma reflexion avec les textes tirés du CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE du SNCD.

La source est disponible sur le site de la CNIL

L’extrait qui nous interesse est le suivant :
3.6.2.2 La collecte directe du consentement aux fins de prospection B to C
Le SNCD recommande la collecte d’un consentement actif préalablement à l’utilisation des
données pour toute communication électronique à caractère personnel.
Exemples de mentions relatives à la collecte du consentement (d’autres formes
peuvent être acceptées) :
– Exemple 1 :
(case à cocher) J’accepte de recevoir des offres de SNCD.ORG à des fins commerciales, par
courrier électronique (ou e-mail)
Exemple 2 :
J’indique ci-après mon adresse e-mail ; je recevrai donc des propositions de
SNCD.ORG à des fins commerciales : ____________@__________

L’exemple 2 est particulièrement interessant. Il n’y a pas de case à cocher. Tout est dans le texte accompagnant l’inscription. Le « wording » pour utiliser le jargon du milieu.

Dans les échanges que j’ai eu avec les lecteurs, le terme de qualité a été abordé pour justifier que le consonaute donne son consentement par cette case à cocher. Consentement qu’il a déjà donné en inscrivant son adresse email suite à la proposition « inscrivez vous à la newsletter ». Ne soyons pas plus royaliste que le roi !

Pour obtenir de la qualité et sécuriser (pour l’annonceur) l’inscription, je recommanderai de collecter en double optin. Cette méthode présente plusieurs avantages interessants pour l’annonceur :
– vous vous assurez de collecter l’adresse du vrai propriétaire puisqu’il doit valider son inscription en cliquant sur le lien d’activation dans un email qu’il reçoit à l’adresse qu’il vient d’inscrire. Il est tellement facile et amusant d’inscrire l’adresse de quelqu’un d’autre.
– vous mesurez la motivation de l’internaute à entrer en relation avec vous. Il doit valider son inscription. Si déjà ce premier email le fait ch…., qu’en sera t il avec vos newsletters ?
– vous contrôlez votre délivrabilité par rapport au domaine de votre nouvel abonné. Pas de confirmation ? A t il seulement reçu votre email de confirmation ?

Une vrai adresse et un vrai propriétaire, une bonne réactivité et motivation, des emails qui arrivent en boite aux lettres. Pas mal pour une méthode aussi peu employée.

Allons plus loin.

Et dans la continuité de ce nouveau dialogue que vous entamez avec un nouveau prospect, vu qu’il vient de valider son inscription, c’est qu’il est connecté. Profitez en !
– Confirmer l’inscription,
– Remerciez le,
– Souhaitez lui la bienvenue et
– Donnez lui ce qu’il veut : votre newsletter. Tout de suite. Votre newsletter en cours. Il aura une bonne image de vous, vous lui fournissez immédiatement ce qu’il attend.

Rien n’est pire que de ne rien recevoir !
Le consonaute exprime un besoin fort, et une envie de immédiate : je donne mon adresse email pour recevoir votre newsletter.

Vous l’envoyez quand la votre ?

Tous les 1er du mois. Et que faites vous si je m’inscris le 2 du mois ?
Le plus souvent, je dois attendre un mois. C’est à dire que j’ai largement le temps de me dire que vous n’avez pas de contenu, que vous m’avez oublié.
D’ailleurs, moi aussi j’ai oublié que je me suis inscris à votre newsletter. Ce qui fait que lorsque je la reçois – 1 mois apres – et bien je declare en … courrier indésirable.

Mettez vous à la place de vos prospects et adaptez vos process en conséquence.
Etre orienté plus Consommateur, moins Process, pour faire du business.

One thought on “Newsletter et CNIL : comment être plus orienté consommateur et moins process

  1. Pingback: Les tweets qui mentionnent Newsletter et CNIL : comment être plus orienté consommateur et moins process -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.